DESEILLEMODEM
 

« Question de terrain » parue sur le site national du Mouvement Démocrate

Question de terrain : Interview de François Deseille, élu dijonnais

Dans ces temps de pré-campagne électorale pour les élections municipales, nous vous faisons partager le témoignage d’élus du Mouvement Démocrate qui siègent au sein de majorité différente, dans une démarche à la fois cohérente, exigeante et efficace.

Pourquoi avez-vous rejoint cette équipe ?

À l’initiative de François Rebsamen, Maire de Dijon depuis 2001, et avec qui nous n’avions jamais véritablement collaboré auparavant, nous nous sommes rencontrés lors du deuxième semestre 2007 pour savoir si le PS et le MoDem pouvaient travailler ensemble pour les élections municipales de 2008. Animés par un véritable projet de ville, sans esprit clanique ni partisan, nous avons répondu positivement à cette demande. Assez facilement, nous nous sommes mis d’accord sur un programme commun, élaboré ensemble et dans l’intérêt général de tous les Dijonnais.

Quels projets avez-vous portés ?

Cela concerne principalement et avant tout les finances. En effet la condition sine qua non de l’engagement du MoDem dans cette municipalité a été la diminution de la dette, sans oublier l’augmentation de notre capacité d’autofinancement et la non augmentation des taux d’imposition au-delà de l’inflation.

Quelle est selon vous les plus-value du MoDem au sein de l’équipe municipale ?

Notre plus value que j’appelle la « MoDem Touch » a été de participer à faire diminuer la dette de la ville de Dijon, dette qui n’a fait que monter sans interruption de 1971 à 2008 ! Or depuis le budget 2009, elle diminue constamment sans altérer la qualité de nos services publics. Nous sommes fiers d’avoir amené des outils comptables nouveaux et surtout insufflé un véritable état d’esprit de responsabilité et de maîtrise budgétaire chez tous les élus de la majorité municipale. D’ailleurs l’opposition municipale vit assez mal cette amélioration de nos finances, alors qu’elle devrait s’en réjouir ! Un paradoxe qui résume bien le ridicule du clivage gauche / droite.
Je pense enfin pouvoir dire sans forfanterie que les élus du Groupe Dijon MoDem apparaissent comme des élus pragmatiques, responsables et animés avant tout par la recherche de l’intérêt général.

lire l’intégralité de l’interview sur le site national du MoDem …ici…

Partager sur
 

Poster un commentaire