MODEMRENTREE2
 

Conférence de presse du Mouvement Démocrate de Côte d’Or

François Deseille, Président du Mouvement Démocrate de Côte d’Or, a convoqué une conférence de presse vendredi dernier à 18h à la Grande Taverne (avenue Foch, Dijon) pour faire le point du positionnement du Mouvement Démocrate quelques jours après les Universités de rentrée tenues à Guidel, notamment vis-à-vis de la naissante « Union des Démocrates et Indépendants ».

 

 

Ci-dessous la reproduction de l’article du site d’informations Infos Dijon qui retrace la teneur de cette conférence de presse.

 

« CÔTE-D’OR : Le MoDem de Côte-d’Or invite François Sauvadet à reconnaître son action à Dijon

Alors que se tenaient les Universités de rentrée du MoDem, il y a une semaine, François Deseille et son équipe ont évoqué les échéances à venir. Municipales…et sénatoriales.

 

Le MoDem de Côte-d’Or n’a pas peur des longues distances. Puisqu’une délégation d’une quinzaine de ses membres avait pris la route de Guidel-Plages, dans le Morbihan, le week-end dernier, pour les Universités de rentrée du parti dirigé par François Bayrou. Soit, à800 kmde Dijon.

Mais l’équipe n’aura pas fait le voyage pour rien. Car, malgré le score relativement faible de leur candidat à la présidentielle, les côte-d’oriens semblent revenus avec un moral « reboosté ».

« Nous sommes revenus rassurés », explique d’emblée François Deseille, le président du MoDem de Côte-d’Or et adjoint du socialiste François Rebsamen, à Dijon.

Avec qui l’entente va se poursuivre puisque, comme l’a commenté le leader du MoDem en Côte-d’Or, sur la ligne de François Bayrou, a plaidé pour « un centre autonome, capable de dialoguer et de coopérer avec les autres forces de Côte-d’Or ».

Et notamment « avec les élus de la Gauche modérée, à Dijon ».

Car pour lui, « il n’y a pas de barrières infranchissables entre la Gauche et la Droite ». Pour lui, le MoDem est « un parti qui dépasse le cadre des partis » et doit être « une liaison, une passerelle ».

Là non plus, le discours ne devrait pas déplaire à François Rebsamen, très proche du nouveau Président de la République : « nous n’avons pas de jugement négatif sur François Hollande ». Toutefois, « nous ne lui accordons pas un blanc-seing, mais nous ne souhaitons pas son échec, car ce serait un échec de la France ».

Espérant « un virage salutaire et bénéfique ».

En citant 5 grandes orientations qui ont séduit le MoDem, « le traité européen, qui impose une discipline budgétaire », « la création d’une autorité indépendante de la dépense publique », « la réforme du code du travail » et le « projet de loi de finance ».

Le sourire au coin des lèvres, il avance d’ailleurs : « le PS est en train de se recentrer ».

 

Bien évidemment, le parti centriste ne pouvait pas ne pas commenter la création d’une nouvelle fédération des centristes, l’UDI (Union des démocrates indépendants), qui rappelle étrangement l’UDF. Mais qui porte quand même une image plus à droite que le MoDem selon François Deseille. En tempérant : « nous souhaitons coopérer et travailler aussi avec la droite modérée ». Refroidi par certains discours et notamment celui de Gérard Longuet, qui avait parlé de « compatibilité » avec le Front National. Et d’expliquer réfléchir à ne pas exclure un rapprochement avec l’UDI « quand celui-ci sera devenu un véritable parti, avec des statuts ». Et en prévenant : « nous refuserons de toutes façons une primaire avec l’UMP pour désigner un candidat pour la présidentielle ».

 

En Côte-d’Or, c’est François Sauvadet qui porte l’UDI. A propos du député Nouveau Centre et président du Conseil Général, ex-ministre de Nicolas Sarkozy, François Deseille explique : « je n’ai rien contre travailler avec lui ». Les deux hommes ont d’ailleurs été proches politiquement il y a quelques années.

« Mais pour cela, il faudrait qu’il reconnaisse l’action du MoDem à Dijon et son travail dans la lutte contre la dette ». Une condition sine qua none au rapprochement entre le MoDem et le PS à Dijon.

« J’aimerais que François Sauvadet dise que nous avons réussi à Dijon ». Bref, François Deseille ne ferme pas la porte. Mais est loin de tendre la main à François Sauvadet…

 

Le Modem en a aussi profité pour annoncer son programme, dans les mois à venir. Avec une année 2013 plus calme politiquement, car « ce sera une année sans élection », souligne Isabelle Loos-Maillard, vice-présidente de la fédération de Côte-d’Or.

« Il faut donc que le MoDem soit moteur dans le débat d’idées ». Comment ? En prévoyant plusieurs cafés politiques d’ici le début 2013. « Il faut faire discuter les gens ensemble et ne pas imposer », insiste-t-elle.

4 cafés de ce type sont en cours d’élaboration. Le mariage homosexuel sera au menu, ainsi la moralisation de la vie politique. Les autres thèmes devraient tourner autour de la réforme du droit du travail. Le 4e thème n’est pas encore défini.

Pour l’heure, et sauf grand changement, le MoDem ne devrait pas présenter sa propre liste aux municipales de 2014 à Dijon.

 

2014 sera aussi l’année du renouvellement pour les sénateurs. Actuellement, Alain Houpert pour la droite et François Rebsamen et François Patriat, pour la gauche, sont les trois titulaires pour la Côte-d’Or. Sauf surprise, les 3 seront à nouveau candidat à leur succession.

Mais, c’est une information révélée par François Deseille, Michel Verpeaux, délégué départemental, devrait être candidat aussi.

« Il connaît bien les maires de Côte-d’Or qui le sollicite très souvent », explique François Deseille.

Professeur à la Sorbonne, Michel Verpeaux est en effet un des grands spécialistes du droit constitutionnel, y compris sur le plan national. Il avait été membre du comité Balladur, qui avait réfléchi à la modernisation de la vie politique. »

 

Retrouvez l’article intégral sur le site Infos Dijon en cliquant …ici…
(photo Infos Dijon)

 

Photo : Michel Verpeaux (délégué départemental), François Deseille (Président du Mouvement Démocrate de Côte d’Or, Adjoint au Maire de Dijon et Vice-Président du Grand Dijon), Pascal Gauthier (conseiller municipal de Chevigny-Saint-Sauveur), Isabelle Loos-Maillard (vice-présidente du Mouvement Démocrate de Côte d’Or), Christophe Berthier (Trésorier du Mouvement Démocrate de Côte d’Or, Conseiller municipal délégué Santé Handicap à Dijon et Conseiller communautaire délégué aux paretnariats culturels et mécénat au Grand Dijon).

 

 

 

Partager sur
 

Poster un commentaire