deseille_franbleu120312
 

François Deseille sur France Bleu Bourgogne et dans la Gazette de Côte d’Or

« Rendez-vous politique » de France Bleu Bourgogne – La Gazette – Lundi 12 mars 2012

 

DENIS GUEY : Nicolas Sarkozy  veut renégocier les accords de Schengen et signer un Buy european act pour protéger les produits européens. Vous êtes obligés de lui dire bravo au MoDem, non ?
FRANÇOIS DESEILLE : Je suis d’accord avec le deuxième point, François Bayrou avait déjà promis le Small business act en 2007, qui a pour objectif de favoriser dans le respect du code des marchés publics, les entreprises locales. Mais l’espace Schengen, c’est plutôt un effet d’annonce destiné à rassurer l’électorat de droite dure de Nicolas Sarkozy. Chaque pays européen est responsable des sans papiers qui arrivent sur son territoire. Soyons plutôt solidaires avec les pays limitrophes plus exposés et qui ne sont pas dans l’espace Schengen. Aidons-les à mieux contrôler leurs frontières.

 

La renégociation de l’espace Schengen c’est crédible ou pas ?
Ce n’est pas crédible. Il parle d’exclure les pays qui ne respectent pas les conditions, mais on n’a pas exclu la Grèce que je sache ! Encore une fois, c’est pour rassurer son électorat de droite, c’est tout.

 

Est-ce que c’est moins crédible que d’affirmer qu’il faut pour l’Europe un président élu au suffrage universel direct, comme le propose François Bayrou ?
Mais est-ce que quelqu’un connaît les responsables européens en France ? On ne sait pas qui c’est ! Les États sont maintenant des États continents, on voit le Brésil, la Russie, les États-Unis, l’Inde, la Chine. Pour avoir une France forte face à ces pays, il faut consolider et identifier l’Europe. Nous sommes pour une Europe à plusieurs cercles, avec un cercle très restreint comprenant les plus grands pays européens, un cercle de pays plus élargi avec l’Angleterre par exemple, et un cercle de pays partenaires privilégiés comme la Turquie. Mettons cela en place solidement avant de continuer à intégrer des pays et encore des pays…

 

François Bayrou jeudi soir sur France 2 : « Mon objectif est de battre François Hollande ! » Est-ce que vous, François Deseille, proche collaborateur de François Rebsamen à Dijon, vous avez le même souhait ?
Bien sûr, je suis MoDem ! À Dijon, je suis pour l’intérêt général des Dijonnais. François Rebsamen est un bon maire pour sa ville et je considère que j’ai fait un bon choix de le suivre. Mais sur un plan national, je soutiens François Bayrou au premier tour et j’espère aussi le soutenir au second. Dans les sondages interdits, François Bayrou est le seul à même de gagner les deux tours. Et il bat Sarkozy et Hollande à chaque fois au deuxième tour. Les gens doivent se poser la question : qui emmener à ce deuxième tour face à Hollande ? Aujourd’hui beaucoup de gens de droite essayent de se persuader que Nicolas Sarkozy peut gagner au second tour, mais c’est faux !

 

Vous êtes persuadé que Nicolas Sarkozy a déjà perdu la présidentielle uniquement sur la base des sondages ?
Oui. Quand vous avez 150 sondages à la suite qui montrent que Nicolas Sarkozy perd au deuxième tour avec 42, 44 ou 45 %, vous devez vous poser des questions. C’était la même chose en 2007 avec Ségolène Royal. C’est fini, les gens ne veulent plus de Nicolas Sarkozy. Il a eu une politique injuste. Je pense sincèrement qu’il est possible que François Bayrou soit au deuxième tour, et là il peut gagner face à n’importe qui. Avec la campagne officielle et l’égalité de temps de parole j’attends de voir.

 

Dans l’Éducation Nationale, le MoDem critique la proposition de Hollande de créer 60 000 postes. Qu’est-ce que vous proposez alors ?
Comment on fait pour embaucher 60 000 enseignants et 10 000 policiers si on veut redresser les finances de la France ? Non, nous on veut la meilleure éducation du monde mais les moyens actuels sont suffisants. On ne crée pas de postes mais on n’en supprime pas. On remplacera poste par poste les départs en retraite. Tout sera mis en œuvre pour qu’aucun enfant ne sorte du primaire sans maîtriser la lecture, l’écriture et le calcul.

 

Cette campagne, vous la trouvez intéressante ou inintéressante comme une majorité de Français ?
Je trouve qu’on est trop dans une campagne UMP-PS comme d’habitude. Nous, on propose d’autres solutions et quelque chose de nouveau. C’est un gouvernement d’unité nationale avec des gens de gauche et de droite. Des personnes comme Manuel Valls et même François Rebsamen pourraient travailler dans ce type de gouvernement pour défendre l’intérêt général des Français .

 

Retrouvez ici l’article original : http://www.gazette-cotedor.fr/2012/03/14/francois-deseille-francois-bayrou/

Partager sur
 

Poster un commentaire