photo_129989_2307238_201004061614699
 

Intervention : François DESEILLE au conseil municipal de Dijon

Monsieur le Sénateur-Maire, mes chers collègues, Mesdames, Messieurs,

Au regard du contexte économique national, européen et mondial, je trouverais déplacé de me réjouir de la situation budgétaire dijonnaise et pourtant, j’avoue être pleinement satisfait par les orientations budgétaires générales inscrites dans ce rapport.

En effet, malgré la poursuite et l’amplification de la baisse des dotations de l’Etat, malgré la crise financière et bancaire, malgré la perte de marges de manœuvre financières de nos partenaires suite notamment à la suppression de la taxe professionnelle, et bien malgré tous ces handicaps, les orientations budgétaires prônent une réelle maîtrise financière tout en préservant notre capacité d’investissements.

Je crois que l’on peut d’emblée féliciter les services et leur directeur pour avoir su parfaitement maîtriser les charges de fonctionnement. En effet la masse salariale a augmenté de 0,4% en 2010, 1,5% en 2011 et l’objectif pour le budget 2012 d’une évolution au maximum à l’inflation est tout à fait louable.

Quant aux charges financières, elles restent stables, comme les subventions aux associations. Alors que beaucoup de collectivités baissent de 15 à 20% leurs enveloppes destinées aux associations, l’effort de maintien de nos aides est remarquable.

Dans cette période compliquée, chacun doit prendre ses responsabilités et c’est en tout cas ce que nous faisons.

Nous respectons notre programme électoral de 2008: nous n’augmenterons pas les taux d’imposition de la taxe d’habitation et des taxes foncières au delà de l’inflation, alors que dans le même temps, le Conseil Général a voté une augmentation de 2,9% du taux de la taxe foncière 2011 sur les propriétés bâties. Aussi, nous n’avons de leçon à recevoir de personne! Le graphisme sur l’évolution des taux d’imposition comparée à l’inflation montre en tout cas, tout à fait bien, le respect de nos engagements. Engagement comme celui de maintenir l’abattement aux familles sur la taxe d’habitation. Car oui à la maîtrise des finances mais si elle est humainement acceptable et ceci à l’inverse des mesures annoncées par le gouvernement et notamment sur la TVA qui elles vont toucher le plus grand nombre de Français, alors que dans le même temps, aucun effort supplémentaire est demandé aux ménages les plus favorisés!

Enfin juste un mot sur la dette, dette qui ne fait que diminuer depuis 2008 de 2 millions d’€ par an. Je dis bravo! Aussi, que l’opposition cesse de mentir sur la dette et colporter des faux bruits.

Un rappel des propos tenus par le Maire au début de ce conseil: la dette fin 2000 était de 104,7%. Fin 2011, 82,5% du budget général de la Ville. C’est édifiant. Comme l’est tout autant le graphique sur la dette, en dernière partie de ce rapport. Alors que la dette diminue régulièrement depuis 2008, qu’est ce qui a pu se passer pour qu’elle explose de la sorte entre 1988 et 1998 ?

Je sais bien que personne ici était dans la majorité de l’époque mais pourrait on m’expliquer comment la dette a pu passer d’un peu plus de 100 millions d’€ en 1988 à plus de 220 millions d’€ en 1998.

Une dette multipliée par plus de 2 en 10 ans. C’est fou! C’est inimaginable! Et pourtant ils l’ont fait. Je voudrais bien en connaître la ou les raisons, car d’autant plus qu’à cette époque, on ne pouvait traiter la municipalité de gourmande en investissements! La Ville était plutôt considérée comme une belle endormie.

En tout cas, je me sens plus à l’aise, nous nous sentons plus à l’aise, nous élus démocrates, dans cette majorité actuelle. Majorité qui présente des orientations budgétaires qui reposent sur une réelle maîtrise budgétaire, de la justice fiscale, un maintien ambitieux des investissements et une réduction de la dette.

Tout ceci est possible grâce à une politique équilibrée, non clanique, dans l’intérêt de tous les Dijonnais, une politique sociale démocrate ou démocrate sociale, dont l’Etat devrait largement s’inspirer.

Je vous remercie.
François Deseille
Adjoint aux Grands Projets
Président du groupe Dijon MoDem

 

Partager sur
 

Poster un commentaire