DOMINIQUE GRIMPRET.
 

Entrepreneur & Élu : des intérêts conciliables

Entrepreneur et élu : deux fonctions qui se confrontent parfois mais qui ont aussi toujours besoin l’une de l’autre.

Dominique Grimpret, patron de PME et maire-adjoint Modem en Côte-d’Or.

Cogérant d’une agence immobilière dijonnaise comptant quatre salariés, Dominique Grimpret est aussi 1 er adjoint d’Ahuy, une commune au nord de Dijon et vice-président du Grand Dijon en charge des PME. Il fut également candidat Modem aux législatives en 2007 sur la 1 re circonscription de Côte-d’Or.

Il fait le constat d’un gros malentendu entre le monde des entreprises et celui des politiques. « La raison en est simple : les objectifs des uns et des autres sont différents. Pour l’élu local, la question qui prévaut est celle de l’intérêt général alors qu’un patron va d’abord penser au bénéfice que son entreprise pourra tirer de ses décisions. Il n’y a pas le mal d’un côté et le bien de l’autre, mais les hommes politiques connaissent mal les contraintes qui se posent aux chefs d’entreprises et l’inverse est également vrai. Ce grand écart, je le fais presque tous les jours ! » Exemple de regard du chef d’entreprise sur un choix d’élus locaux : l’achat du sel pour les routes, l’hiver, que l’on cherche à mutualiser au sein du grand Dijon, afin d’obtenir de meilleurs prix. « Sur ce coup-là, » précise Dominique Grimpret « je suis intervenu dans le débat pour alerter les élus sur le fait que pousser la logique de mutualisation des achats trop loin risquait d’exclure les petites entreprises de nos marchés… »

De manière plus globale, ce patron fait aussi le constat que le vrai pouvoir, aujourd’hui, est dans les mains de la finance. « On a laissé grandir un système où il est plus facile de gagner de l’argent avec l’argent des autres qu’en travaillant, Cela ne peut pas aller… »

 

Article Le Journal de Saône et Loire.

http://www.lejsl.com/economie/2011/09/05/politique-et-economie-la-bonne-recette-a-trouver

 

Partager sur
 

Poster un commentaire