Eric Ciotti ou le jeu des extrêmes

Le Mouvement Démocrate de Côte-d’Or, par la voix de son président (François DESEILLE), souhaite réagir au rapport remis par le député UMP Eric CIOTTI au Président de la République. Ce rapport avait pour thème la politique carcérale de la France et ses multiples difficultés.

Le Mouvement Démocrate de Côte-d’Or reconnait en effet que la politique carcérale de l’Etat français connait depuis de nombreuses années des problèmes en termes de surpopulation, de conditions d’hygiènes et de sous-effectifs des personnels encadrants. Ces conditions ont été à de multiples reprises condamnées par des institutions et juridictions internationales. De facto, le système pénitencier français se retrouve en « queue de peloton » au  niveau européen.

Or, le député UMP Eric CIOTTI, au lieu de centrer sa réflexion sur ces problèmes récurrents, a préféré laisser croire qu’en France les incarcérations étaient le plus souvent non effectuées, notamment du fait des « transformations [des peines] dans le secret d’un cabinet », visant directement l’attitude des juges.

Le Mouvement Démocrate de Côte-d’Or déplore que le rapport du député UMP Eric CIOTTI, au lieu de proposer des solutions concrètes aux disfonctionnements carcéraux français, a en réalité pour objectif de contenter la droite dure de l’UMP, tentée par les thèses extrémistes du Front National.

De plus, le « pseudo » rapport du député UMP Eric CIOTTI vient remettre en cause la réforme pénitentiaire initiée par l’ancienne Garde des Sceaux Rachida DATI. Or depuis plusieurs mois, le travail de la majorité UMP consiste à revenir sur les réformes initiées depuis le début du quinquennat de Nicolas SARKOZY. Preuve encore une fois que «  précipitation ne rime pas avec efficacité ».

Partager sur
 

Poster un commentaire